Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Petite tribulation gourmande aujourd’hui sur le blog.

Les 3 et 4 février 2018, le Parc Chanot accueillait le tout premier salon de la pâtisserie de Marseille. Une grande première que je ne pouvais pas louper!

Accueil

Grâce aux différents concours et à ma copine de gourmandise Vanessa, j’ai eu le plaisir d’avoir plusieurs entrées. J’ai donc pu y aller avec des amies et profiter à fond, même si je n’ai pu y aller que le dimanche.

Vous êtes prêts pour la visite?

Les stands :

Pas mal d’exposants pour cette première édition (malgré beaucoup de réticences, certains professionnels locaux ont accepté de jouer le jeu et de « prendre le risque » de la première fois, je pense qu’ils ne l’ont pas regretté!)

Premier stand sur lequel je suis allée, celui de Philippe Segond, qui m’avait gentiment invitée. Quel plaisir de voir son stand si bien fourni. Je n’ai pas cédé à la tentation vu que j’y ai accès plus « facilement » lors de mes virées aixoises, je me suis réservée pour les stands marseillais. Mais c’était très tentant ♥

Ensuite, mon ciblage m’a conduite sur le stand de Puyricard. Je voulais absolument ramener des Riad pour y goûter (va falloir que j’ouvre le paquet d’ailleurs). Un stand très élégant et raffiné.

Gros craquage devant la vitrine de O Faon! Les visuels m’ont attirée, la version chocolat semblait dingue!

Je m’étais promis d’y goûter mais avec les démos je n’avais pas vraiment faim et quand je suis repassée devant en partant, la vitrine était vide! Désespoir total! Faudra que je trouve moyen de retourner à Marseille 🙂

Arrêt suivant sur le stand de la pâtisserie chocolaterie Torres. Là encore deux vitrines très bien achalandées et d’une gourmandise de dingue!

J’ai craqué sur une boite de chocolats :p et sur un Mont-Blanc (mais trop sucré pour moi et le cassis, tout au fond et très acide,  est arrivé trop tard pour casser le sucre et beaucoup trop acide d’un coup. Je n’ai pas pu finir, une première pour moi. La prochaine fois je tente autre chose!)

Petit détour par le stand de Monsieur Chou, qui ne comptait que des choux sucrés le dimanche (après avoir été dévalisés le samedi, ils ont passé la nuit à confectionner de nouveaux choux et se sont concentrés sur les sucrés pour satisfaire la demande)

Autre découverte juste à côté de Monsieur Chou, on passe au chocolat avec Françoise La Chocolaterie. J’ai craqué sur les petits canetons, ils étaient trop choux (j’ai résisté à en ramener un!).

J’aurais du prendre une boite de chocolats au yuzu (je regrette à mort là de suite maintenant)

Autre stand que j’attendais de voir, celui des Biscuits de Fanny. Ils sont tous sans gluten et faits avec des produits bio. J’aurais bien voulu croiser Fanny mais je n’ai pas eu cette chance, une prochaine fois!

Petit détour par le rayon miel avec les ruchers du Marmajou. J’ai trouvé ça super d’avoir un stand de miel, car on l’utilise beaucoup en pâtisserie et avoir un produit de qualité est primordial.

Juste à côté des pots de miel, les Bijoux Gourmands de Jocelyne. Je peux vous assurer que j’aurais bien ramené un petit sautoirs mais impossible de me décider, trop de choix. On va y réfléchir pour le prochain salon!

En revenant vers la place des grands chefs, petites photos des thés Paondora et les pains d’épices Nicolas.

J’ai évidemment fait un détour par le stand Zodio Plan de Campagne qui proposait des ateliers de biscuits décorés.

Pour terminer par le stand Labo&Gato, où j’ai « juste » pris quelques tablettes de Valrhona pour me remettre certains goûts en mémoire.

Après la séance shopping, place aux démos!

La Place des Grands Chefs

J’adore voir des démonstrations de chefs pâtissiers. Ce partage et ce contact, c’est extraordinaire. Surtout quand C’est Anne Limbour qui est à l’animation, on est sûr de tomber sur des chefs sympas!

Première démo avec Valentin Labbe, de la pâtisserie Depuichaffray, qui nous a réalisé un trompe l’oeil en imaginant un bento sucré de sushis…

Un trompe l’oeil astucieux avec de la mangue râpée pour symboliser des carottes,  le yakitori est fait de pomme poêlée et couverte de sésame, un maki au riz au lait et mangue et le sushi avec une gelée de framboise pour symboliser le thon.

Ensuite venait Serge Billet, MOF et Champion du Monde de pâtisserie (rien que ça), que l’on peut retrouver à Mastercook9 pour des cours.

Serge nous a raconté pas mal d’anecdotes et a donné plein de conseils. C’est une vraie encyclopédie.

Nous avons pu déguster l’entremets qu’il a créé pour le parfum J’adore de Dior, très fleuri et d’une délicatesse de dingue!

Place ensuite à Loïc Derbay, aka Monsieur Chou, pour tout connaître de la pâte à choux!

Anne était très attentive…

Elle a bien travaillé d’ailleurs!

Des choux coiffés de caramel et fourrés de crème pâtissière ♥

Petite photo des coffrets de choux proposés sur son stand, ils sont pas magnifiquement gourmands?

Après Loïc, c’est Sylvain Bourletsis qui est venu nous faire une démo de son rocher au coeur yuzu : un chou fourré de mousse chocolat et de crémeux yuzu trempé dans un glaçage rocher…miam!! (bon je n’ai pas pu en goûter un seul petit morceau, les gens se sont précipités dessus comme si leur vie en dépendait…snif)

Une création digne de l’émission LMP 😉

Place ensuite à Clément Higgins et Pascal Lac pour une démo très chocolatée encore.

Pascal avait préparé de petits barquettes en chocolat et Clément la ganache montée. Il y avait également plein de petits choux craquelins qui ont été fourrés de ganache chocolat.

Clément au pochage dans la barquette.

Et voilà une petite merveille gourmande ♥♥

Celle-ci j’ai pu la croquer grâce à mon voisin de chaise qui est allé au combat en choper pour sa femme et moi (oui c’était vraiment risqué de tenter d’en attraper un je vous le garantit). Un pur bonheur de gourmandise!

La démo suivante a été décalée donc je n’ai pas pu assister à la totalité, l’heure de reprendre la route approchait.

C’était Denis Matyasi et Correntin Torres.

Le Concours Tea-Time

Normalement les résultats du concours devaient être donnés à la fin des démos, mais Pascal Lac devant repartir, ça a été intercalé avant la dernière démo.

J’ai profité du salon pour participer au concours! Ben oui, tant qu’à faire, autant se remuer les méninges!

Le thème était « dessert Tea-Time » : 4 desserts identiques format boutique, parfaits pour le tea-time.

J’ai choisi d’utiliser mon praliné cacahuète (vu que je préparais le concours macaron) et de l’utiliser dans une tartelette chocolat. Ma tartelette Chocahuète était née.

Une fois le mail d’inscription avec ma recette envoyée, je papote avec mes copines qui participent aussi et on découvre que, sans se concerter, nous sommes toutes les 3 parties sur une association chocolat-cacahuète… le jury a fait craquage je pense en nous sélectionnant toutes!

La création de Stephanie (L’histoire d’un gâteau)

La création de Clélia

La 3ème participante, une tartelette confetti

La 4ème participante, une barrette choco hypra gourmande

La 5ème participante, un entremets litchi et mangue (il me semble)

Et ma Chocahuète vue par  l’objectif de Priscilla (FullyFunny)

Les chefs qui ont dégusté : Clément, Pascal et Denis (il manque Clément sur la photo mais y’a Anne qui prend la pose à sa place)

Il a fallu que l’on passe chacune au micro pour expliquer nos desserts.

Et la grande gagnante est…. Clélia!!!

Sa tartelette était parfaite!

Et voilà la fin de ce premier salon.

Pour une première édition je l’ai trouvé plutôt pas mal. Certes, il y’a eu quelques couacs. Le samedi apparemment, les vitrines se sont vidées trop tôt. Il y’avait effectivement beaucoup de monde dans les allées. Du coup, pas mal de queue à l’entrée. Beaucoup de critiques ont fusées sur le net, et certaines sont assez violentes. Trop même.

Il faut se mettre à la place des organisateurs. Peu de professionnels ont osé louer un stand. Comment anticiper la fréquentation d’un salon inédit dans la région? Ils ont vu petit pour débuter. L’an prochain, ils verront plus grand (oui, il y’aura une 2ème édition!).

Et vu la fréquentation, l’an prochain, il y’aura plus de stands, les pros seront moins frileux à engager des frais de stands, vu la fréquentation qu’il y’a eu.

Oui il y’avait la queue à l’entrée…je dirais comme n’importe quel salon non? Perso j’y vais toujours tôt, pour entrer dans les premiers. Question d’organisation. (et au Japon ils font 2 à 3h de queue pour le salon du chocolat hein, dans le calme et l’ordre le plus total, sans râler)

D’autres diront que le tarif est trop élevé…6,50€ à Marseille… c’est combien à Paris déjà?

Bref, moi je dit vivement le prochain!

Ah au fait, jvous ai pas dit? j’ia participé à un concours photos aussi et la photo de mon chou choco menthe a été exposée!!

Publicités