Cupcakes de Pâques tout Choco {végé}

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!!

Petite recette gourmande aujourd’hui. Je n’ai pas fait de gros gâteau pour Pâques mais une envie de cupcakes m’est venue.

Sauf que mon frigo ne contenait que 2 petits oeufs dont j’avais besoin pour autre chose…oups.

J’ai donc cherché une recette de gâteau sans oeuf au chocolat qui me semble bien gourmande quand même. Je suis tombée chez Hervé! En adaptant sa recette au contenu de mes placards, j’ai obtenu de beaux cupcakes!

Pour le topping, je voulais quand même une chantilly aérienne que je puisse pocher (je déteste les crèmes au beurre ou les topping au fromage) et j’ai repensé à une brique de crème végétale Chanty. Une crème spéciale foisonnement que l’on peut aromatiser à loisir.

Pour la déco, des rouleaux bicolores de chocolat (trouvés chez Zodio aussi) et de petits oeufs feuillantine ou nougatine enrobés de chocolat dénichés dans une boutique de chez moi, Mag à Thé, à St Maximin la ste Baume.

Des cupcakes très simples mais bien gourmands!

Ingrédients (pour 12 cupcakes) :

Pâte à cupcakes :

  • 300g de chocolat noir
  • 280g de farine
  • 80g de sucre
  • 500ml de lait de coco (bio de chez Ayam)
  • 50ml d’huile neutre
  • 30g de poudre d’amande
  • 100g de praliné cacahuète
  • 1cc de vanille liquide
  • 1/2cc de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 1cc de levure chimique

Chantilly chocolat :

Déco : des décors en chocolats au choix, par exemple du pailleté fin barry

Préparation :

Cupcakes :

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Chauffer le lait de coco avec la vanille et le verser en 3 fois sur le chocolat fondu pour réaliser une émulsion (comme pour une ganache).

Incorporer le praliné cacahuète tant que le mélange est chaud puis ajouter l’huile et le sucre.

Mélanger la farine avec le bicarbonate, la levure et le sel et l’incorporer en dernier.

Remplir les moules à muffins (chemisés de caissettes en papier) aux 3/4 puis enfourner pour environ 20 à 25min.

Laisser totalement refroidir sur une grille.

Topping chantilly chocolat :

Chauffer le lait de coco avec le chocolat pour bien mélanger les 2.

Laisser refroidir beaucoup (le mélange doit être à peine tiède).

Monter la crème végétale puis incorporer délicatement le mélange chocolaté.

Mettre dans une poche munie d’une douille cannelée (ici la Städter cannelée étoile 14mm) et pocher sur les cupcakes refroidis.

Décorer avec des éléments en chocolat.

Recette de la pâte à cupcake dérivée de celle de Hervé Cuisine

Coupelles céramique Revol

Lait de coco de mon partenaire Ayam disponible sur la boutique Alfred Clouet

Publicités

Un cours à Mastercook9 : L’Unique de Laurent Navarro

Mots-clés

, , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Il serait temps que je vous parle du cours que Laurent Navarro a dispensé à Mastercook9 début mars.

Pour ce nouveau cours à l’académie, il a choisi de nous présenter son entremet sobrement intitulé L’Unique.

Composé d’un biscuit moelleux au chocolat (nous avons choisi une texture façon madeleine, plutôt dense et moelleuse), d’un croustillant praliné, d’un crémeux chocolat et d’une mousse chocolat, je peux vous assurer qu’il ne laisse pas de glace. Un vrai petit bonheur à déguster!

Je retrouve Clélia sur place (qui a remporté ce cours lors du concours de pâtisserie au salon de Marseille) ainsi que les 2 grandes copines habituées de Mastercook NAdine et Nathalie. Nous avons passé 4h à se payer des fous rires!

On commence le cours par le crémeux, qui doit passer en cellule pour la prise.

Ensuite nous passons au biscuit. Il y’avait 3 façons possibles de le faire pour 3 textures différentes. Comme nous étions par groupe de 2 pour faire la recette (en doublant les doses, c’est plus pratique en terme de matériel), nous avons chois avec Clélia d’opter pour la texture « madeleine » : dense et fondante.

Nathalie nous a montré comment pocher presque sans les mains (quand je vous dit qu’on a passé notre cours à rire…)

Un ptit tour au four et hop, de beaux biscuits bien moelleux qui sentent divinement bons! ♥

Bien sûr, Anne Limbour n’était pas la dernière côté gourmandise, surtout quand il s’agit de préparer le croustillant au praliné…

On en étale une couche généreuse sur le biscuit et hop en cellule pour le faire figer (d’un seul coup elle semble plus concentrée non?)

On passe ensuite à la mousse de l’Unique et pour cela il faut bien monter la crème (mais pas trop, Nathalie surveille). Ils sont pas beaux ces robots Cuisin’art?

Pendant ce temps ça papote…

On coule ensuite une partie de la mousse dans le moule. Laurent nous montre un exemple et ensuite c’est à nous de jouer.

On pose délicatement le crémeux puis le biscuit surmonté du croustillant (c’est un montage à l’envers.) Il faut ensuite bien combler du reste de mousse et lisser.

Pendant la prise en cellule, nous avons pris un petit goûter, l’occasion d’échanger, de papoter quoi. 😀

Vient ensuite le moment crucial du glaçage. Avec les filles, nous avons opté pour un velours posé au pistolet à peinture. (Nous avons également velouré le sol de mastercook, j’avoue, mais c’était tellement sympa cette expérience du velours!)

Un peu du glaçage miroir restant pour décorer nos entremets et nous voilà sur le point de repartir.

La photo de groupe habituelle et chacun est reparti avec son entremet pour le déguster à la maison.

Et quand je vous dit que c’est trop bon….♥ ♥ ♥

Un grand merci à Laurent pour sa grande pédagogie. Un super cours, comme toujours à Mastercook9.

Le Salon Calisson et Chocolat d’Aix en Provence (2018)

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Attention, article extra long et rempli de photos! Je préfère prévenir d’emblée, installez-vous confortablement pour le parcourir 🙂

Les 24 et 25 mars 2018 avait lieu le salon calisson et chocolats, au couvent des Oblats d’Aix en Provence.

Un week end gourmand en perspective, au profit de 2 associations au secours de l’enfance en souffrance : Lena la petite guerrière et En avant Clara. L’occasion également de pouvoir pénétrer le couvent qui est habituellement fermé au public, un lieu magique!

Un salon qui regroupe donc plusieurs acteurs gourmands du coin : stands de chocolatiers bien sûr mais aussi calissons, biscuits, pâtes à tartiner et même un peu de gourmandises charcutières. Vous êtes prêts pour la visite? (Je n’ai pas pris tous les stands en photo, impossible!)

On commence la visite par quelques gourmandises?

La biscuiterie de Rognes!

L’Espérantine de Marseille avec ses fameux chocolats à l’huile d’olive

et des moulages choupinous et très gourmands!

Joel Vilcoq, avec des moulages vraiment sympas!

La chocolaterie Lantier qui m ‘a bien plu aussi!

Ensuite le stand de Maître Léonard, bien garni et avec des moulages magnifiques!

J’ai pu retrouver Monsieur Chou, qui s’est lancé dans les moulages pour Pâques.

Et qui avait sorti pour l’occasion une tartelette tout choco… ganache chocolat sur pâte sucrée et des ganaches montées choco noir et choco lait sur le dessus.

Mon gros coup de coeur de ce salon va à La Confiserie d’Antan : un artisan qui cherche à travailler les bons produits dans le respect des traditions…

Les calissons sont juste parfaits ♥

Deuxième coup de coeur, tout aussi gourmand mais sans conséquence sur les bourrelets (la gourmandise a ses revers…) : les Bijoux Gourmands de Jocelyne! De jolis bijoux faits main qui égaient instantanément une tenue.

Regardez moi ce glaçage miroir de folie! ♥

Durant ce salon, il y’avait également aussi des démos! Animées par Anne Limbour évidemment, c’était un des points forts de l’animation de ce salon!

On va commencer par les chefs!

Laurent Navarro (Pâtisseries d’émotion) nous a présenté sa tarte exotique!

Puis Alan Dupont, du restaurant La Pergola (Coline Faulquier) nous a concocté nverrine hyper gourmande avec une ganache montée chocolat et du pop corn caramelisé.

Et enfin, Jean-Paul Bosca nous a montré des muffins très printaniers!

Autour de ces chefs talentueux, Anne avait convié des passionnés tels que Sylvain Bourletsis (LMP) qui nous a fait une démo de décoration de cupcakes.

Une de mes copines gourmandes est venu nous montrer comment faire de bons diamants à la châtaigne Corse. Voici Les Goûters de Vané (qui proposera bientôt ses délicieux canistrelli!)

Une autre de mes copines de gourmandises a pu faire une démo, c’est Clélia, qui nous a démontré sa tarte chocolat cacahuète (qui a remporté le concours amateurs au salon de la pâtisserie, vous vous souvenez?)

Et la cerise sur le gâteau? J’ai aussi pu faire une petite démo de macarons!

Un moment très sympa de partage et les visiteurs ont semblé apprécier la combinaison du chocolat et de la menthe. 🙂 (merci Clélia pour les photos!!) Une bonne occasion de porter ma jolie veste Manelli

On revient l’an prochain??

Muffins au Chocolat de Sophie

Mots-clés

, , , , , , ,

Bonjour!

Petite recette de muffins tout chocolat, piochés chez Sophie!

Bon elle les avait piochés chez moi mais elle a modifié la recette alors fallait bien que je teste à mon tour non? (qui a dit « excuse bidon »??)

Bref, de bons gros muffins bien chocolatés bien moelleux et bien gourmands!

Je vous donne les quantités pour 6 muffins mais j’avais doublé pour en avoir 12 d’un coup!

Ingrédients (pour 6 muffins) :

  • 70g de beurre mou
  • 60g de sucre
  • 75g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 25g de cacao
  • 1 oeuf
  • 80g de crème liquide
  • 75g de pépites de chocolat

Préparation :

Préchauffer le four à 160°C.

Crémer le beurre et le sucre pendant 3 min au batteur jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

Incorporer l’œuf et battre pendant 1min à grande vitesse.

Ajouter ensuite la crème puis la farine mélangée à la levure et au cacao.

Terminer par les 3/4 des pépites de chocolat.

Répartir la pâte dans les moules et disposer le reste des pépites dessus.

Enfourner pour environ 20min.

Goccia Cacahuète et Caramel

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Voici un petit entremet bidouillé rapidement à partir de recettes déjà publiées et du contenu des placards.

Après mes macarons cacahuète framboise, je voulais utiliser autrement cette ganache montée. Quoi de mieux que le caramel au beurre salé pour l’accompagner?

Et pour le socle, j’ai trouvé dans mon tiroir des sablés de Nançay, cette commune située sur le trajet des vacances chez mes grands-parents où se trouve le radiotéléscope. L’arrêt à la boutique de sablés était obligatoire! Si vous ne les connaissez pas, je vous les recommande vivement!

Ingrédients :

Praliné 70% cacahuète :

  • 210g de cacahuètes grillées salées
  • 90g de sucre semoule

Ganache montée au praliné :

  • 50g de chocolat au lait de couverture (Valrhona Jivara)
  • 50g de praliné cacahuète
  • 55g + 135g de crème liquide 30%
  • 10g de miel d’acacia

Caramel au beurre salé :

  • 200g de sucre
  • 20cl de crème liquide entière
  • 20g de beurre
  • 1/2cc de fleur de sel

Garniture/déco :

Socle en sablé reconstitué :

Biscuit pâte à choux :

  • 27g de lait d’avoine
  • 20g de beurre
  • 10g de poudre de praliné Weiss
  • 17g de farine
  • 1 oeuf
  • 48g de blancs d’oeufs
  • 23g de sucre

Préparation :

Praliné Cacahuète :

Dans une grande casserole, chauffer le sucre avec un peu d’eau pour former un sirop.

Le porter à ébullition et laisser bouillonner une minute environ.

Ajouter les cacahuètes et bien mélanger jusqu’à ce que le sucre masse.

Laisser sur le feu en remuant régulièrement pour faire caraméliser.

Lorsque les cacahuètes sont enrobées de caramel, les débarrasser sur une toile silpat et  laisser refroidir.

Mixer ensuite avec un robot puissant (perso mon magimix 5200) jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Conserver en pot.

Ganache montée praliné cacahuète :

Faire fondre le chocolat avec le praliné au bain-marie.

Faire bouillir 55g de crème avec le miel.

Verser en filet sur le mélange chocolat praliné fondu en mélangeant bien.

Incorporer ensuite avec le reste de crème froide en émulsionnant bien.

Filmer au contact et laisser reposer au frigo au moins 4h).

Caramel au beurre salé :

Dans une casserole, mettre une petite couche de sucre et faire chauffer. Lorsque ça commence à fondre, ajouter du sucre en fine couche. Continuer ainsi jusqu’à utilisation de la totalité du sucre.

Un peu avant la fin du sucre, mettre à chauffer la crème.

Lorsque la totalité du sucre est fondu (il doit avoir une couleur ambrée), ajouter la crème bouillante doucement (attention aux projections).

Bien remuer et remettre à feu moyen en touillant pour diminuer au maximum les blocs de caramels qui se sont formés.

Filtrer le caramel pour éliminer les petits blocs restants puis ajouter le beurre et la fleur de sel.

Mettre en pot et conserver au frais.

Montage de l’entremets :

Monter la ganache puis la mettre en poche.

Dans le moule, pocher de la ganache en remontant bien sur les bords.

Déposer des cacahuètes grillées salées puis couler un peu de caramel.

Déposer un sablé de Nançay entier et enfoncer un peu pour faire ressortir le trop plein de ganache.

Lisser et mettre au congélateur pour la nuit.

Socles en sablé reconstitué :

Emietter les sablés de Nançay et les mélanger à la poudre de praliné et la fleur de sel.

Ajouter le beurre mou et bien mélanger.

Etaler (sans trop écraser) dans des cercles (ici j’ai pris des cercles à palets breton Gobel)

Enfourner à four préchauffé à 160°C pendant 15min environ.

Laisser refroidir au frais.

Biscuit pâte à chou :

Faire bouillir le lait avec le beurre.

Mélanger la farine avec la poudre de praliné et l’ajouter en une fois hors du feu.

Bien mélanger puis dessécher la pâte sur le feu.

Incorporer ensuite petit à petit l’œuf battu.

Monter les blancs en meringue en incorporant le sucre en 3 fois.

Mélanger délicatement la pâte à chou avec la meringue.

Etaler sur un flexipat (ou une autre toile à rebord) (ici la quantité permet de couvrir environ 1/3 du flexipat) et enfourner à four préchauffé à 180°C pour environ10 à 12 min.

A la sortie du four, poser une feuille de papier sulfurisé sur la surface en la faisant adhérer au biscuit puis laisser refroidir ainsi.

Décoller délicatement la feuille pour enlever la fine pellicule sur le biscuit.

Montage final :

Démouler et passer les goccia à la bombe velours.

Les poser sur un socle en sablé reconstitué.

Couper des bandes de biscuit pâte à chou et l’enrouler autour des entremets.

Laisser décongeler au frais avant dégustation.

 

Recette du biscuit pâte à chou adaptée de celle de Cécile Farkas Moritel (cours à Mastercook9)

Moule mini Goccia de Silikomart

Assiette de présentation Revol

 

Le Concours Macaron Amateur du Var 2018 chez Denis Matyasy

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Aujourd’hui, je vous emmène chez Denis Matyasy, dans son laboratoire situé à La Crau.

Comme tous les ans, il organise la sélection varoise du concours macaron amateur et, par la même occasion, une session portes ouvertes de ses locaux.

J’ai déposé mes macarons cacahuète framboise le matin et ensuite petite session shopping de fin de soldes à Grand Var (l’occasion de visiter enfin le nouveau Zodio de La Valette).

Retour ensuite chez Denis en fin de journée. J’y retrouve Flo (qui a déposé ses macarons aussi le matin) ainsi que mes collègues, que j’ai conviée à cet évènement gourmand (ok, faut avouer qu’elles n’ont pas résisté longtemps quand j’ai mentionné les dégustations prévues).

Nous avons pu circuler librement entre les labos du bas et la chocolaterie de l’étage. Attention, photos gourmandes!

Nous avons pu voir la finalisation des dressages de plusieurs mignardises.

Un financier noisette garni d’un confit de fraise et surmonté d’une chantilly. Folie douce ♥

Puis un petit chou praliné (notre préféré à l’unanimité)

Suivi d’une petite tarte citron? Oh oui!

Dans ce même labo, une démo de sucre, avec des fleurs magnifiques!

Mais regardez moi ça comme c’est beau!

Nous sommes ensuite montés à la chocolaterie, en passant devant des étagères remplies de Valrhona (retenez-moi!!)

Dégustation de pistoles Valrhona (jpeux prendre un sac entier? non? mince!)

Et surtout dégustation des Yles D’or, la nouveauté de Denis, des disques hypers fins de chocolat, fourrés soit decaramel beurre salé-vanille, soit de praliné ou encore d’un crémeux citron terriblement addictif!

Avec l’ensemble de la gamme pour la Saint-Valentin.

Nous avons pu admirer les futurs moulages de Pâques. Attention mignonnerie totale!

Craquage complet sur les lions!

Dehors, sous la tonnelle, on pouvait admirer les créations pâtissières de la Saint-Valentin.

De vrais bijoux non?

Vient ensuite le moment de l’annonce des résultats du concours.

Un jury d’exception pour cette année, mais comme toujours, je suis étonnée de rencontrer des professionnels tellement accessibles, tellement gentils et débordants de conseils.

Nous pouvons admirer tous les macarons participants (ce qui donne envie à ma collègue de se présenter l’an prochain! J’ai un an pour la coacher!)

Et la grosse surprise? Mon macaron décroche le 1er prix!! La folie! Je n’en reviens pas!

Je repars avec beaucoup de jolis cadeaux dont des moules Silikomart et le livre Haute Pâtisserie des Relais Dessert que je fais dédicacer par les chefs présents.

Je vais donc en finale à St Gervais chez Roland Zanin, une nouvelle aventure qui s’annonce! Youhou!!

Merci Denis (et toute sa famille!) ainsi que Karine pour l’organisation de ce joli concours. En route pour la finale!!

Le Premier Salon de la Pâtisserie de Marseille {Février 2018}

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Petite tribulation gourmande aujourd’hui sur le blog.

Les 3 et 4 février 2018, le Parc Chanot accueillait le tout premier salon de la pâtisserie de Marseille. Une grande première que je ne pouvais pas louper!

Accueil

Grâce aux différents concours et à ma copine de gourmandise Vanessa, j’ai eu le plaisir d’avoir plusieurs entrées. J’ai donc pu y aller avec des amies et profiter à fond, même si je n’ai pu y aller que le dimanche.

Vous êtes prêts pour la visite?

Les stands :

Pas mal d’exposants pour cette première édition (malgré beaucoup de réticences, certains professionnels locaux ont accepté de jouer le jeu et de « prendre le risque » de la première fois, je pense qu’ils ne l’ont pas regretté!)

Premier stand sur lequel je suis allée, celui de Philippe Segond, qui m’avait gentiment invitée. Quel plaisir de voir son stand si bien fourni. Je n’ai pas cédé à la tentation vu que j’y ai accès plus « facilement » lors de mes virées aixoises, je me suis réservée pour les stands marseillais. Mais c’était très tentant ♥

Ensuite, mon ciblage m’a conduite sur le stand de Puyricard. Je voulais absolument ramener des Riad pour y goûter (va falloir que j’ouvre le paquet d’ailleurs). Un stand très élégant et raffiné.

Gros craquage devant la vitrine de O Faon! Les visuels m’ont attirée, la version chocolat semblait dingue!

Je m’étais promis d’y goûter mais avec les démos je n’avais pas vraiment faim et quand je suis repassée devant en partant, la vitrine était vide! Désespoir total! Faudra que je trouve moyen de retourner à Marseille 🙂

Arrêt suivant sur le stand de la pâtisserie chocolaterie Torres. Là encore deux vitrines très bien achalandées et d’une gourmandise de dingue!

J’ai craqué sur une boite de chocolats :p et sur un Mont-Blanc (mais trop sucré pour moi et le cassis, tout au fond et très acide,  est arrivé trop tard pour casser le sucre et beaucoup trop acide d’un coup. Je n’ai pas pu finir, une première pour moi. La prochaine fois je tente autre chose!)

Petit détour par le stand de Monsieur Chou, qui ne comptait que des choux sucrés le dimanche (après avoir été dévalisés le samedi, ils ont passé la nuit à confectionner de nouveaux choux et se sont concentrés sur les sucrés pour satisfaire la demande)

Autre découverte juste à côté de Monsieur Chou, on passe au chocolat avec Françoise La Chocolaterie. J’ai craqué sur les petits canetons, ils étaient trop choux (j’ai résisté à en ramener un!).

J’aurais du prendre une boite de chocolats au yuzu (je regrette à mort là de suite maintenant)

Autre stand que j’attendais de voir, celui des Biscuits de Fanny. Ils sont tous sans gluten et faits avec des produits bio. J’aurais bien voulu croiser Fanny mais je n’ai pas eu cette chance, une prochaine fois!

Petit détour par le rayon miel avec les ruchers du Marmajou. J’ai trouvé ça super d’avoir un stand de miel, car on l’utilise beaucoup en pâtisserie et avoir un produit de qualité est primordial.

Juste à côté des pots de miel, les Bijoux Gourmands de Jocelyne. Je peux vous assurer que j’aurais bien ramené un petit sautoirs mais impossible de me décider, trop de choix. On va y réfléchir pour le prochain salon!

En revenant vers la place des grands chefs, petites photos des thés Paondora et les pains d’épices Nicolas.

J’ai évidemment fait un détour par le stand Zodio Plan de Campagne qui proposait des ateliers de biscuits décorés.

Pour terminer par le stand Labo&Gato, où j’ai « juste » pris quelques tablettes de Valrhona pour me remettre certains goûts en mémoire.

Après la séance shopping, place aux démos!

La Place des Grands Chefs

J’adore voir des démonstrations de chefs pâtissiers. Ce partage et ce contact, c’est extraordinaire. Surtout quand C’est Anne Limbour qui est à l’animation, on est sûr de tomber sur des chefs sympas!

Première démo avec Valentin Labbe, de la pâtisserie Depuichaffray, qui nous a réalisé un trompe l’oeil en imaginant un bento sucré de sushis…

Un trompe l’oeil astucieux avec de la mangue râpée pour symboliser des carottes,  le yakitori est fait de pomme poêlée et couverte de sésame, un maki au riz au lait et mangue et le sushi avec une gelée de framboise pour symboliser le thon.

Ensuite venait Serge Billet, MOF et Champion du Monde de pâtisserie (rien que ça), que l’on peut retrouver à Mastercook9 pour des cours.

Serge nous a raconté pas mal d’anecdotes et a donné plein de conseils. C’est une vraie encyclopédie.

Nous avons pu déguster l’entremets qu’il a créé pour le parfum J’adore de Dior, très fleuri et d’une délicatesse de dingue!

Place ensuite à Loïc Derbay, aka Monsieur Chou, pour tout connaître de la pâte à choux!

Anne était très attentive…

Elle a bien travaillé d’ailleurs!

Des choux coiffés de caramel et fourrés de crème pâtissière ♥

Petite photo des coffrets de choux proposés sur son stand, ils sont pas magnifiquement gourmands?

Après Loïc, c’est Sylvain Bourletsis qui est venu nous faire une démo de son rocher au coeur yuzu : un chou fourré de mousse chocolat et de crémeux yuzu trempé dans un glaçage rocher…miam!! (bon je n’ai pas pu en goûter un seul petit morceau, les gens se sont précipités dessus comme si leur vie en dépendait…snif)

Une création digne de l’émission LMP 😉

Place ensuite à Clément Higgins et Pascal Lac pour une démo très chocolatée encore.

Pascal avait préparé de petits barquettes en chocolat et Clément la ganache montée. Il y avait également plein de petits choux craquelins qui ont été fourrés de ganache chocolat.

Clément au pochage dans la barquette.

Et voilà une petite merveille gourmande ♥♥

Celle-ci j’ai pu la croquer grâce à mon voisin de chaise qui est allé au combat en choper pour sa femme et moi (oui c’était vraiment risqué de tenter d’en attraper un je vous le garantit). Un pur bonheur de gourmandise!

La démo suivante a été décalée donc je n’ai pas pu assister à la totalité, l’heure de reprendre la route approchait.

C’était Denis Matyasi et Correntin Torres.

Le Concours Tea-Time

Normalement les résultats du concours devaient être donnés à la fin des démos, mais Pascal Lac devant repartir, ça a été intercalé avant la dernière démo.

J’ai profité du salon pour participer au concours! Ben oui, tant qu’à faire, autant se remuer les méninges!

Le thème était « dessert Tea-Time » : 4 desserts identiques format boutique, parfaits pour le tea-time.

J’ai choisi d’utiliser mon praliné cacahuète (vu que je préparais le concours macaron) et de l’utiliser dans une tartelette chocolat. Ma tartelette Chocahuète était née.

Une fois le mail d’inscription avec ma recette envoyée, je papote avec mes copines qui participent aussi et on découvre que, sans se concerter, nous sommes toutes les 3 parties sur une association chocolat-cacahuète… le jury a fait craquage je pense en nous sélectionnant toutes!

La création de Stephanie (L’histoire d’un gâteau)

La création de Clélia

La 3ème participante, une tartelette confetti

La 4ème participante, une barrette choco hypra gourmande

La 5ème participante, un entremets litchi et mangue (il me semble)

Et ma Chocahuète vue par  l’objectif de Priscilla (FullyFunny)

Les chefs qui ont dégusté : Clément, Pascal et Denis (il manque Clément sur la photo mais y’a Anne qui prend la pose à sa place)

Il a fallu que l’on passe chacune au micro pour expliquer nos desserts.

Et la grande gagnante est…. Clélia!!!

Sa tartelette était parfaite!

Et voilà la fin de ce premier salon.

Pour une première édition je l’ai trouvé plutôt pas mal. Certes, il y’a eu quelques couacs. Le samedi apparemment, les vitrines se sont vidées trop tôt. Il y’avait effectivement beaucoup de monde dans les allées. Du coup, pas mal de queue à l’entrée. Beaucoup de critiques ont fusées sur le net, et certaines sont assez violentes. Trop même.

Il faut se mettre à la place des organisateurs. Peu de professionnels ont osé louer un stand. Comment anticiper la fréquentation d’un salon inédit dans la région? Ils ont vu petit pour débuter. L’an prochain, ils verront plus grand (oui, il y’aura une 2ème édition!).

Et vu la fréquentation, l’an prochain, il y’aura plus de stands, les pros seront moins frileux à engager des frais de stands, vu la fréquentation qu’il y’a eu.

Oui il y’avait la queue à l’entrée…je dirais comme n’importe quel salon non? Perso j’y vais toujours tôt, pour entrer dans les premiers. Question d’organisation. (et au Japon ils font 2 à 3h de queue pour le salon du chocolat hein, dans le calme et l’ordre le plus total, sans râler)

D’autres diront que le tarif est trop élevé…6,50€ à Marseille… c’est combien à Paris déjà?

Bref, moi je dit vivement le prochain!

Ah au fait, jvous ai pas dit? j’ia participé à un concours photos aussi et la photo de mon chou choco menthe a été exposée!!

Macaron Praliné Cacahuète et Confit de Framboise {1er prix au Concours Amateur Var 2018}

Mots-clés

, , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Voici la petite recette du macaron que j’ai présenté lors de l’édition 2017-2018 du concours international amateur de macarons, à la sélection du Var chez Denis Matyasy et qui m’a donc permis de remporter le premier prix! En route pour la finale internationale!!

Il est assez simple : une ganache montée au praliné de cacahuète et un confit de framboise.

Le praliné est à 70% de cacahuète pour avoir moins de sucre, et le confit framboise est un peu acidifié par du jus de citron. Le tout permet de compenser le sucre des coques.

 

Ingrédients (pour une trentaine de macarons) :

Praliné 70% cacahuète :

  • 210g de cacahuètes grillées salées
  • 90g de sucre semoule

Ganache montée au praliné :

  • 50g de chocolat au lait de couverture (Valrhona Jivara)
  • 50g de praliné cacahuète
  • 55g + 135g de crème liquide 30%
  • 10g de miel d’acacia

Confit de Framboise :

  • 100g de framboises
  • 30g de sucre
  • 10ml de jus de citron
  • 2g de pectine NH

Coques de macarons :

Préparation :

Praliné Cacahuète :

Dans une grande casserole, chauffer le sucre avec un peu d’eau pour former un sirop.

Le porter à ébullition et laisser bouillonner une minute environ.

Ajouter les cacahuètes et bien mélanger jusqu’à ce que le sucre masse.

Laisser sur le feu en remuant régulièrement pour faire caraméliser.

Lorsque les cacahuètes sont enrobées de caramel, les débarrasser sur une toile silpat et  laisser refroidir.

Mixer ensuite avec un robot puissant (perso mon magimix 5200) jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Conserver en pot.

Ganache montée praliné cacahuète :

Faire fondre le chocolat avec le praliné au bain-marie.

Faire bouillir 55g de crème avec le miel.

Verser en filet sur le mélange chocolat praliné fondu en mélangeant bien.

Incorporer ensuite avec le reste de crème froide en émulsionnant bien.

Filmer au contact et laisser reposer au frigo au moins 4h).

Confit de framboise :

Mixer les framboises et les passer au tamis pour éliminer les pépins.

Faire chauffer le coulis dans une casserole.

Mélanger le sucre et la pectine puis verser en pluie.

Porter à ébullition et la maintenir pendant 1min.

Débarrasser dans un bol et ajouter le jus de citron. Bien mélanger.

Laisser totalement refroidir.

Les coques :

Mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace.

Mixer le mélange au robot pour affiner le grain au maximum.

Tamiser ensuite l’ensemble. Réserver.

Monter les blancs au batteur et ajouter progressivement le sucre (en 3 fois au moins) en battant en permanence.

Lorsque la meringue est lisse et brillante, elle forme le bec d’oiseau, elle est prête.

On peut ajouter une pointe de couteau de colorant en poudre et battre une dernière fois pour colorer la meringue.

Incorporer délicatement le mélange de poudre en plusieurs fois à la maryse.

Mettre l’appareil dans une poche munie d’une douille lisse (diamètre 9 mm)

Dresser des coques sur une plaque couverte de papier sulfurisé.

Laisser croûter (la surface doit être « sèche » au toucher)

Enfourner à four préchauffé à 140°C pour 12 minutes environ.

Laisser refroidir totalement avant de décoller.

Montage :

Monter la ganache bien ferme puis mettre en poche avec une douille lisse 9mm.

Détendre le confit de framboise et mettre également en poche.

Assembler les coques par paires de taille équivalente.

Pocher une petite boule de ganache montée puis pocher à l’intérieur du confit.

Fermer les coques puis les conserver au frigo au moins 24h à découvert puis 24h en boite.

 

 

Tartelettes Chocahuète (Praliné Cacahuète, Ganache Caraïbe et Ganache montée Jivara)

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , ,

Bonjour,

voici une petite recette imaginée rapidement pour le concours Tea Time du tout premier salon de la pâtisserie de Marseille.

Celui-ci s’est déroulé les 3 et 4 février 2018 et, en plus des démos et des stands, il y’avait un petit concours amateur dont le thème était « Tea Time : 4 desserts boutique identiques ». (Je vous raconte tout ça bientôt)

Comme le concours a été lancé une semaine avant le salon, j’ai fait vite et avec les moyens du bord. Je suis partie naturellement sur le chocolat (l’évidence même non?).

J’avais du praliné de cacahuète tout frais alors pourquoi ne pas tenter l’association des 2?

Ingrédients pour environ 8 tartelettes :

Pâte sucrée amande (Clément Higgins) :

  • 210g de farine
  • 85g de sucre
  • 25g de poudre d’amande
  • 125g de beurre
  • 2g de sel
  • 50g d’oeuf

Praliné 70% cacahuètes :

  • 210g de cacahuètes
  • 90g de sucre semoule

Ganache Caraïbe :

Ganache montée Jivara :

  • 100g de chocolat au lait de couverture (Valrhona Jivara)
  • 66g + 177g de crème liquide entière
  • 11g de miel d’acacia

Finition :

Préparation :

Ganache montée Jivara :

Faire fondre le chocolat au lait au nain-marie.

Chauffer 66g de crème liquide avec le miel jusqu’à ébullition.

Verser la crème chaude en 3 fois sur le chocolat fondu en émulsionnant bien.

Incorporer ensuite la crème froide.

Filmer au contact et laisser au moins 4h au frais (ou une nuit entière).

Le lendemain,  fouetter la ganache pour la monter puis pocher dans des moules silicone (ici le moule quenelle de Silikomart professional)

Mettre au congélateur pour la nuit.

Pâte sucrée amande :

Crémer le beurre avec le sucre glace.

Ajouter ensuite la poudre d’amande puis les œufs.

Terminer par la farine mélangée au sel.

Filmer la pâte puis laisser reposer au moins 2h au frais (une nuit c’est mieux aussi).

Abaisser sur 3 à 4mm d’épaisseur puis foncer des cercles à tartelettes.

Laisser de nouveau reposer au moins 30min au frais puis préchauffer  le four à 175°C.

Enfourner pour 25 min environ (la pâte doit être dorée).

Laisser totalement refroidir sur une grille.

Praliné cacahuète :

Mettre le sucre dans une casserole avec un peu d’eau et faire un sirop en le portant à ébullition.

Laisser bouillonner 2 min puis verser les cacahuètes.

Bien remuer jusqu’à ce que le sucre masse autour des cacahuètes.

Continuer de remuer constamment jusqu’à ce le sucre caramélise.

Verser alors sur un silpat et laisser refroidir.

Broyer dans un robot jusqu’à obtenir une pâte à la consistance voulue.

Conserver dans un pot.

Ganache Caraïbe :

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Porter à ébullition la crème végétale amande puis la verser en 3 fois sur le chocolat fondu en émulsionnant bien.

Utiliser immédiatement.

Montage :

Sur les fonds de tarte cuits, couler un fond de praliné cacahuète.

Disposer quelques cacahuètes grillées et salées puis couler la ganache Caraïbe.

Faire prendre au frais.

Souffler un peu de poudre argentée dessus une fois la ganache figée.

Démouler les quenelles de ganache montée Jivara et les floquer de velours noir.

Déposer sur les tartelettes.

Laisser décongeler au frigo puis déguster.

Recette de la pâte sucrée amande de Clément Higgins, des Bricoleurs de Douceurs à Marseille

Photo de la tartelette lors du concours par FullyFunny

Madeleines au Miel de Sapin

Mots-clés

, , , , , , ,

Bonjour!

Petite recette parfaite pour le goûter, rapide à préparer et à cuire (en mode rebelle, je n’ai absolument pas respecter les temps de pause de la recette initiale, honte sur moi!).

J’ai utilisé ici un miel de sapin rapporté par ma collègue (merci Dom’!). Il a été produit par Louis Mesnier, apiculteur à Guyans-Durnes (25) en Franche-Comté. Son miel est donc la star de cette recette!

Ingrédients (pour environ 24 madeleines) : 

  • 3 œufs
  • 125g de beurre mou
  • 150g de farine
  • 100g de sucre
  • 5g de levure chimique
  • 80g de miel de sapin
  • 1 pincée de sel

Préparation :

Blanchir les œufs avec le sucre, le sel et le miel.

Ajouter la farine tamisée avec la levure.

Incorporer en dernier le beurre mou et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Laisser reposer la pâte au frais 2h (j’ai laissé peut-être 15min).

Beurrer des plaques à madeleines puis pocher la pâte dedans.

Mettre les plaques au frais.

Préchauffer le four à 210°C.

Enfourner pour 5 min en baissant le four à 200°C.

Baisser ensuite à 180°C et poursuivre environ 3 à 5 min pour que les madeleines soient bien dorées.

Laisser refroidir sur une grille avant de croquer dedans.

 

Recette inspirée du blog Délice Céleste