Cookies aux Pépites de Chocolat et d’Erable

Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Bonjour!

Je dégaine de nouveau les pépites d’érable de La Petite Cabane à Sucre de Québec, pour customiser ces cookies.

Les pépites vont caraméliser dans le four, c’est une vraie gourmandise!

Ingrédients (pour tout plein de cookies!) :

  • 114g de beurre pommade
  • 220g de farine
  • 30g de sucre blanc
  • 200g de cassonade
  • 1 œuf
  • 1cc de levure chimique
  • 1/2cc de sel
  • 120g de pépites de chocolat noir
  • 50g de pépites d’érable

Préparation :

Préchauffer le four à 160°C.

Battre le beurre mou avec les sucres.

Ajouter l’œuf.

Mélanger la farine avec la levure et l’incorporer.

Terminer par l’ajout des pépites de chocolat et d’érable.

Former de petits tas sur une plaque de four et les aplatir légèrement.

Enfourner pour 10min environ.

Laisser refroidir sur une grille puis conserver en boite hermétique.

 

 

Fondant Chocolat Noisette (et un soupçon de Praliné)

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Petite recette simple, histoire de caler sa gourmandise rapidement 😉

Le genre de recette trouvée en furetant sur les blogs, qui te tape dans l’oeil et que tu fais rapidement, mais en la modifiant un peu (on ne se refait pas).

Au final, un gâteau bien dense et humide, bien dosé en chocolat avec le ptit goût de noisette pour la gourmandise.

Ingrédients :

  • 150g de chocolat (75g de lait Galaxie Weiss et 75g de noir Inaya Barry)
  • 80g de beurre
  • 4 oeufs
  • 80g de sucre
  • 40g de poudre de noisettes
  • 10g de poudre de praliné Weiss (facultatif)

Préparation :

Faire fondre les chocolats au bain-marie avec le beurre.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.

Battre les jaunes avec le sucre.

Ajouter la poudre de noisettes et la poudre de praliné.

Incorporer le mélange chocolat/beurre fondu.

Monter les blancs en neige et les mélanger délicatement à l’appareil chocolaté.

Verser dans un moule de 18cm de diamètre  et enfourner à four rpéchauffé à 180°C pour 30 à 35min.

Laisser refroidir avant de démouler.

Saupoudrer de cacao et déguster!

Recette issue du blog Brian iz in the kitchen

Ballade gourmande : le Mmmh! Festival de Châteauneuf-le-Rouge

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Petite ballade provençale aujourd’hui, gourmande, bien évidemment.

Le festival de la gastronomie fêtait son 25ème anniversaire cette année et pour l’occasion, il a été rebaptisé Mmmh!

Toujours niché au cœur du petit village typiquement provençal de Châteauneuf-le-Rouge, juste à côté d’Aix-en-Provence, ce festival sait nous insuffler ses notes gourmandes et son art de vivre en Provence. C’est un véritable moment de détente nous permettant de découvrir non seulement des producteurs et artisans locaux, mais également de grands chefs cuisiniers et pâtissiers, réunis en un seul endroit sous le signe du partage.

Je vous fais visiter?

Les stands des producteurs du coin (vins, biscuits, huiles d’olive, chocolats, glaces….)

 

Découverte des huiles d’olive d’Alexis Munoz. Ses huiles sont monovariétales et vraiment tranchées niveau goût. La « première récolte » développe un arôme de feuille verte dingue! Je préfère la récolte tardive, plus classique en goût mais bien fruitée.

Des biscuits et macarons de la Maison Tamisier.

Le stand Magimix à côté de la boutique Culinarion (où j’ai bavé sérieusement sur la Gélato Expert et le Juice Expert, pour faire de bons sorbets cet été!).

Toute la journée aussi, des démos du Cook Expert (la star des robots du moment).

Le stand Cristel avec les démos et les nombreuses explications de Christian. (un jour je m’équiperai enfin de ces magnifiques poêles, marre de Tefal et sa durée de vie limitée)

Passons maintenant à la partie gourmande, celle des restaurants éphémères.

Comme nous sommes arrivées tôt (j’ai retrouvé Caroline de Gourmicom sur place, journée entre filles gourmandes), on a pu photographier à loisir avant la foule.

Yannis Lisseri, restaurant La Pointe Noire à Aix

 

Edward Cristaudo, du restaurant W à Annonay en Auvergne.

Son plat phare : Comme un radis sur sa terre. J’ai oublié d’y goûter mais c’était étonnant au visuel.

Glenn Viel, de L’Oustau de Baumanière, avait fait de petites verrines de rouget avec sa socca.

Xavier Burelle, le Mas des Herbes Blanches

Celui qui nous aura séduit avec son plat. Caroline et moi nous sommes régalées de son risotto d’épeautre et pluma à la plancha. Un vrai délice!

Côté dessert, je savais que j’allais me régaler puisque ce sont 2 de mes chouchous du coin.

Philippe Segond, MOF ayant 3 pâtisseries (Venelles, Le Tholonet et Aix en Provence).

J’y ai choisi le Singulier (croustillant aux amandes, purée de framboise et mousse fine à l’huile d’olive AOP du Lubéron). Un entremet très doux, on ne sent pas beaucoup l’huile d’olive. Perso, les morceaux d’amande m’ont un peu gênée, mais je suis difficile là dessus. La mousse très fine se tient bien et le crémeux framboise ramène un peu de peps.

Moment dégustation entre blogueuses…

Toujours côté dessert, le stand de Denis Matyasi, très achalandé en début de journée et quasiment à sec à 17h. Il a eu du succès!

Du coup, j’avais repéré un petit entremet (le Caprice il me semble) mais il n’en restait plus quand nous sommes venues pour le goûter! (snif!). Je me suis rabattue sur le Caraque (ça va, y’a pire comme solution de secours) : vanille chocolat et praliné, c’était parfait!

Je n’ai pas pu goûter aux glaces Emki Pop. Vanessa et Angélique les ont appréciées.

Je voulais absolument retrouver ma gourmandise de l’an dernier, à la Maison du Miel de Trets, avec leurs glaces au lait de riz et miel…une tuerie de dingue (ouais rien que ça!). Je me suis fais plaisir avec 3 boules de glaces! (ben quoi, fallait écouler les tickets) : safran, citron et miel de lavande. Franchement? J’ai kiffé, tout simplement. Une onctuosité de dingue et des saveurs à fond les ballons. Si je pouvais avoir ce genre de texture à la maison! (il me faut une Gelato Expert!!)

Pour faire couler tout ça, un brin d’activité quand-même!

L’ouverture du festival avec tous les chefs, le maire, les parrains et Anne.

On a loupé le début des démos, la honte! Donc on a couru, enfin on s’est dépêchées quoi…

Première démo, celle de Clément Higgins, des Bricoleurs de Douceurs à Marseille, avec Didier Najarian, représentant la marque Esprit Gourmand.

Les petites tartelettes étaient divines (Merci Nathalie pour le croc dans la tienne).

Esprit Gourmand est une entreprise familiale implantée à Marseille depuis 1922, spécialisée dans la sélection et la torréfaction des fruits secs. Leurs pâtes purs oléagineux et leurs pralinés sont utilisés dans les établissements hauts de gamme et par de nombreux professionnels.

Pour l’animation du pôle démo, c’est Elodie Gagnepain qui a assuré plutôt très très bien!!

Suivaient ensuite le duo de choc : Denis Matyasi et Philippe Segond.

Denis nous a présenté sa façon de dresser une tarte aux fruits (magnifique n’est-ce pas?).

Tandis que Philippe nous a longuement expliqué sa passion et ses techniques pendant que son apprenti montait des Saint Honoré individuels. (j’aurai du aller en acheter un après, j’ai aussi oublié ça)

J’ai lâchement abandonné les démos ensuite pour faire 2 choses totalement dingues.

La première, le photocall.

Cette année, un espace photo avait été aménagé pour être pris en photo par un professionnel, avec les chefs sortant de démo.

Le truc de fou car on avait ensuite notre photo imprimée gratuitement sur papier glacé. Si, jvous jure, le truc énorme!

Merci beaucoup aux organisateurs du festival et à la photographe Valérie HAGE pour cette jolie surprise, ça fait de beaux souvenirs.

Nous avons ensuite filé pour attendre les parrains de cette édition.

Pour les 25 ans du festival, les choses n’ont pas été faites à moitié et nous avons eu l’immense honneur de pouvoir côtoyer Christian Le Squer et Philippe Conticini.

Christian Le Squer, chef triplement étoilé, officie au restaurant Le Cinq à Paris. J’ai rencontré une personne calme et souriante, disponible pour discuter longuement.

Philippe Conticini, qu’on ne présente plus, grand pâtissier et grand monsieur. Une personne si généreuse, ça m’a bluffé.

Merci à eux deux d’être venus jusqu’à nous et merci Anne Limbour d’avoir rendu ces rencontres possibles.

Nous sommes ensuite retournées au stand Magimix pour discuter un peu. Pile poil l’heure de goûter un sorbet banane-fraise fait en direct avec le Juice Expert et la Gelato Expert (il me la faut!! moi je radote? si peu!)

Ce fut ensuite l’heure pour Victor Delpierre de créer le cocktail du festival, sous l’oeil attentif des parrains.

Un peu sur les rotules, nous avons patiemment attendu le tirage au sort pour savoir si nous allions remporter un lot de la boutique Culinarion d’Aix.

Bon pas de bol on est rentrées bredouilles.

Et voilà cette journée bien remplie, bien gourmande.

Je vous dit à l’an prochain? J’ai déjà hâte d’y être 😉

Tarte Cerise façon Hugo et Victor

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Une petite tarte de saison aujourd’hui!

Le dernier hors-série Fou de Pâtisserie dédié aux tartes m’a conquise et j’ai flashé sur la tarte cerise de la pâtisserie Hugo & Victor.

Gros coup de bol quand je suis tombée nez à nez avec un arrivage de cerises chez mon primeur, bien mûres, elles étaient parfaites pour la tarte.

J’ai juste dérogé à la recette en ne faisant pas la crème de cerises noires. Avec cette chaleur, les crèmes ne tiennent pas en place alors on évite 🙂 (et mon cercle est plus petit aussi)

Ingrédients (pour un cercle à tarte de diamètre 18cm) :

Pâte sablée :

  • 70g de farine
  • 45g de beurre
  • 16g d’oeuf
  • 3g de fleur de sel
  • 27g de sucre glace
  • 10g de poudre d’amandes

Crème d’amandes :

  • 65g de beurre
  • 20g de sucre
  • 65g d’œufs
  • 40g de poudre d’amandes

Compotée de cerises :

  • 200g de cerises dénoyautées
  • 40g de sucre

Dressage :

  • 400g de cerises environ

Préparation :

Pâte sablée (la veille si possible) :

Tamiser la farine.

La sabler avec le beurre à l’aide du batteur muni de la feuille.

Ajouter ensuite les oeufs et le sel.

Incorporer progressivement le sucre glace puis la poudre d’amandes.

Lorsque la pâte est lisse et homogène, la filmer et laisser reposer 24h au frigo.

Le lendemain, étaler et foncer le cercle puis précuire à 150°C pendant 25 à 30 min.

Crème d’amandes :

Travailler le beurre pommade avec le sucre.

Incorporer les œufs puis la poudre d’amandes.

Laisser légèrement refroidir puis dresser sur le fond de tarte précuit, égaliser la surface et enfourner à 190°C pendant 8min environ (le dessus doit être légèrement doré).

Compotée de cerises :

Faire cuire les cerises avec le sucre à feu doux pendant au moins 15 min puis mixer un peu (le résultat ne doit pas être totalement lisse).

Montage :

Sur le fond de tarte refroidi, étaler une couche de compotée de cerises puis disposer des cerises dénoyautées sur le dessus.

Déguster!

Recette Hugo & Victor issue du Hors-série Fou de Pâtisserie n°2, été 2017

 

Au fait, les cerises…c’est de saison non? 😉

Cookies Chocolat et Noisettes Caramélisées

Mots-clefs

, , , , , , , ,

Bonjour!

Une recette de goûter rapide aujourd’hui, de bons cookies bien croquants avec un bon ptit goût caramélisé.

J’ai sorti un beau livre acquis récemment, celui de Pascal Caffet, dédié au praliné, et j’ai choisi ses cookies. Ils ne contiennent absolument pas un brin de praliné mais j’ai gardé la recette de la pâte et modifié les composants gourmands.

Outre les traditionnelles pépites de chocolat (ici des chunks), j’ai voulu tenter de faire des noisettes caramélisées. C’est assez facile à faire et ça donne une autre dimension aux cookies.

Ingrédients (pour environ 40 petits cookies) :

  • 90g de beurre pommade
  • 65g de sucre glace
  • 85g de cassonade
  • 1 oeuf
  • 175g de farine
  • 2g de levure chimique
  • 130g de pépites de chocolat

Noisettes caramélisées :

  • 110g de noisettes entières
  • 100g de sucre
  • 40g d’eau

Préparation :

Noisettes caramélisées :

Faire torréfier les noisettes dans une poêle à feu moyen pendant 5 min.

Laisser refroidir puis enlever la peau qui se détache.

Faire un sirop avec le sucre et l’eau et le porter à 120°C.

Ajouter les noisettes et bien mélanger. Le sucre va cristalliser autour des noisettes.

Laisser sur le feu en remuant régulièrement jusqu’à ce que le sucre caramélisé.

Verser sur une toile siliconée en espaçant les noisettes et laisser totalement refroidir.

Concasser au couteau ensuite.

Cookies :

Préchauffer le four à 180°C.

Battre le beurre pommade avec les sucres.

Ajouter l’œuf puis la farine mélangée à la levure.

Incorporer les pépites de chocolat puis les noisettes concassées.

Déposer des petits tas de pâte sur des plaques de cuisson et enfourner pour 9 à 10min.

Laisser refroidir sur une grille avant de stocker en boite hermétique.

 

Recette issue du livre Praliné de Pascal Caffet, aux éditions de La Martinière.

Galets Manjari Fruits Rouges

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Aujourd’hui, une recette inspirée de ma virée à Sugar Paris!

Je vous avais dit que Guillaume IGON avait fait une démo au Pastryshow, de dômes chocolat framboise. Il fallait que je refasse cette recette! Et bien c’est maintenant!

Il n’avait donné que les composantes, pas de recette précise. A moi donc d’imaginer le reste…

J’ai donc adapté selon le contenu de mes placards : une mousse au chocolat Valrhona Manjari, à base de pâte à bombe, un insert de fruits rouges (j’avais plusieurs restes de purées) et un socle en praliné feuilleté classique.

Pour le moulage des inserts : un moule de 15 demi-sphères diamètre 4cm Silikomart

Pour le moulage des dômes : un moule de 5 demi-sphères diamètre 8cm Silikomart et une plaque de 8 empreintes Stone de Silikomart Pro

Ingrédients (pour 5 demi-sphère, 8 stones et 2 ramequins en plus) :

Insert fruits rouges :

  • 200g de purée de fraises
  • 80g de purée de framboise
  • 20g de purée de cassis
  • 4.5g de pectine NH
  • 45g de sucre

Pâte à bombe :

  • 120g de jaunes d’œuf
  • 50g d’œuf entier
  • 90g de sucre
  • 60g d’eau

Mousse Manjari :

  • 320g de pâte à bombe
  • 400g de crème liquide entière
  • 325g de chocolat noir 64% Valrhona Manjari

Croustillant praliné feuilleté :

  • 200g de pâte de praliné (Weiss)
  • 6 sachets de crêpes dentelle
  • 100g de chocolat au lait (Weiss Galaxie)
  • 40g de chocolat noir (Barry Inaya)
  • 1cc d’huile neutre

Glaçage miroir cacao :

  • 250g de sucre
  • 80g de cacao
  • 80g d’eau
  • 4 feuilles de gélatine
  • 160g de crème liquide

Préparation :

L’insert fruits rouges :

Chauffer les purées de fruits.

Mélanger la pectine au sucre et verser en pluie sur les purées chaudes.

Porter à frémissements pendant 1 min minimum.

Verser dans les moules à insert et faire prendre au congélateur une nuit.

Croustillant praliné feuilleté :

Faire fondre au bain-marie la pâte de praliné avec les chocolats et l’huile.

Lorsque le mélange est homogène, émietter les crêpes dentelle et mélanger.

Etaler finement entre 2 feuilles siliconées et faire prendre au congélateur.

Emporte-piècer avec des découpoirs ronds lisses juste un peu plus petits que les moules.

Conserver au frais.

Pâte à bombe :

Faire un sirop cuit à 121°C avec l’eau et le sucre.

Au robot, fouetter les œufs et les jaunes jusqu’à blanchiment.

Verser le sirop en filet et augmenter la vitesse ensuite au maximum. Laisser tourner jusqu’à ce que la cuve refroidisse un peu (on doit pouvoir la toucher)

Utiliser immédiatement la pâte à bombe.

Mousse Manjari :

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Monter la crème, elle doit rester souple et soyeuse.

Détendre le chocolat fondu avec un peu de crème fouettée.

Incorporer la pâte à bombe en mélangeant bien.

Terminer par le reste de crème fouettée en incorporant délicatement à la maryse.

Montage :

Verser la mousse Manjari dans les empreintes.

Démouler les inserts et en enfoncer un dans la mousse de chaque empreinte.

Terminer en enfonçant légèrement un socle croustillant.

Faire prendre une nuit au congélateur.

Glaçage :

Faire un sirop avec le sucre et l’eau. Laisser bouilloner une minute.

Ajouter le cacao et bien le mélanger.

Faire tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide.

Chauffer un peu la crème et y dissoudre la gélatine.

Ajouter la crème au sirop cacaoté.

 

Mixer au mixeur plongeant sans incorporer de bulle d’air.

Laisser retomber à 35°C.

Démouler les demi-sphères et les galets et les glacer lorsque le glaçage est à 35°C.

Laisser décongeler au frais.

 

Recette inspirée de la démo de Guillaume IGON

Recette de la mousse Manjari issue des recettes Valrhona

Un cours à Mastercook9 : Monsieur Chou

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Nouveau cours pris fin avril à l’école de cuisine de Châteauneuf-le-Rouge, près d’Aix-en-Provence.

Cette fois, c’est Loïc DERBAY, alias Monsieur Chou, qui est venu nous transmettre son savoir-faire.

Monsieur Chou c’est un pâtissier aixois spécialisé uniquement dans le chou sous toutes ses formes, sucrées ou salées, simples ou complexes, à l’unité ou en pièce montée.

Loïc nous a donc dévoilé tous ses secrets pour des beaux choux bien gonflés. Nous avons bien travaillé puisque nous avons fait la pâte à la main!

Séance de pochage ensuite, le chef nous montre ses choux, ses éclairs et ses couronnes.

Une fois les choux pochés, on peut les saupoudrer de petites choses gourmandes : sucre grain, amandes effilées pour le sucré ou bien graines de sésame ou pavot pour le salé.

Monsieur Chou n’utilise jamais de craquelin sur ses choux, ainsi ils s’adaptent facilement aux recettes.

Pendant la cuisson, on prépare la garniture. Ici, une chantilly toute simple, moitié crème moitié végétal.

Avec un peu de sucre glace saupoudré, la gourmandise prend forme…

La session photo de fin de journée, avec notre production…on a bien travaillé non?

Avec Anne et Loïc.

 

Cupcakes Chocolat Caramel

Mots-clefs

, , , , , , ,

Bonjour!

Petite recette rapide aujourd’hui. Je l’ai réalisée pour Pâques, il est temps de la publier.

Ce sont de petits cakes au caramel surmontés d’une ganache montée Caramélia.

Les recettes sont celle de Christophe Michalak.

Une petite gourmandise rapide à faire et très simple. Il faut juste prévoir la ganache montée la veille.

Ingrédients (pour 6 cupcakes) :

Cake au caramel :

  • 120g de sucre
  • 150g de crème liquide
  • 70g de cassonade
  • 110g de beurre 1/2 sel
  • 2 œufs
  • 40g de glucose
  • 120g de farine
  • 4g de levure chimique
  • 65g de poudre d’amandes

Ganache montée Caramélia :

  • 85g de crème liquide entière
  • 20g de glucose
  • 125g de chocolat au caramel (Valrhona Caramélia)
  • 145g de crème liquide entière froide

Préparation :

La veille : Ganache montée :

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Faire chauffer les 85g de crème avec le glucose.

Verser en plusieurs fois sur le chocolat fondu en émulsionnant bien.

Ajouter la crème froide en dernier.

Filmer au contact et laisser une nuit au frais.

Cakes au caramel :

Préchauffer le four à 170°C.

Faire un caramel à sec avec les 120g de sucre.

Déglacer avec la crème liquide bouillante (attention aux projections). Faire chauffer doucement pour diluer les cristaux qui se sont formés.

Fouetter la cassonade avec les œufs et le glucose.

Ajouter le beurre pommade puis la poudre d’amande mélangée à la farine et la levure.

Incorporer enfin le caramel tiède.

Remplir des caissettes aux 3/4 et enfourner pour 15 à 20min.

Laisser totalement refroidir.

Montage :

Fouetter la ganache Caramélia pour qu’elle épaississe et la transférer dans une poche munie d’une douille cannelée.

Pocher une rosace de ganache montée sur chaque cupcakes et les décorer au choix.

Recettes de Christophe Michalak

Un cours à Mastercook9 : Denis Matyasi : Paris-Brest et Saint-Honoré

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Enfin je prends le temps de vous raconter ce cours qui date d’acril!

Un cours avec Denis Matyasi (que j’avais rencontré au concours macaron), toujours à Mastercook9 à Châteauneuf-le-rouge. Je vais prendre un abonnement si ça continue 🙂

Pour ce cours, le thème était le Paris-Brest. Pâte à choux, praliné au programme donc…sauf que…c’était sans compter sur la générosité de Denis!

Au final, nous avons fait des Paris-Brest individuels, un Paris-Brest familial et des Saint-Honoré individuels et familiaux!Autant vous dire qu’en 4h, on a bien bossé! (et on s’est régalés!)

Nous avons commencé par la pâte à choux, chaque binôme réalisant la sienne.

Nous avons donc d’abord poché des choux et des éclairs, à saupoudrer de pralin, amandes effilées ou sucre en grains…

 

Ensuite, Denis nous a montré son montage pour les Saint-Honoré et le Paris-Brest familial. Au lieu de la traditionnelle pâte feuilletée en socle, Denis préfère une pâte sucrée bien croquante, qu’il a faite la veille pour qu’elle ait le temps de repos nécessaire.

Pour la garniture de tout ça, nous avons réalisé un crémeux noisette, une crème au praliné et une chantilly. Ajoutez la crème de marron pour le Saint-Honoré et vous aurez la dose de gourmandise de la journée…

Montage des Saint-Honoré individuels

Chacun a pu s’adonner à l’art du pochage, avec les conseils de Denis. Ici la chantilly mascarpone sur les Saint-Honoré

On reconnait le pochage du maître.

L’ensemble des Saint-Honoré

Le Paris-Brest familial

Avec toute la team du jour et toute notre production

Encore un vrai moment de partage à Mastercook9.

Merci Denis!

Entremet Abbraccio Fraise Vanille

Mots-clefs

, , , , , , ,

Bonjour!

Un petit entremet hyper rapide aujourd’hui !

En pleine saison des fraises, je me suis dit qu’un entremet composé d’une mousse de fraises serait pas mal. Avec un gâteau vanille en socle.

Bon, je voulais que le gâteau de socle soit d’une jolie forme, mais les couleurs ne tranchent pas assez pour le voir. Je vous explique tout de même comment faire pour avoir un socle de cette forme.

Pour le glaçage, j’ai voulu utiliser celui reçu de Silikomart durant le salon Sugar Paris. Mais je n’ai pas du l’utiliser comem il faut, ce n’est pas le rendu que je voulais, donc pour le prochain je reviendrai à une recette plus standard, comme celle de mon dôme fraise-rhubarbe.

Ingrédients (pour un moule Abbraccio) :

Mousse de fraises :

  • 500g de purée de fraises
  • 83g de sucre glace
  • 83g de sucre
  • 50cl de crème liquide entière
  • 3 feuilles de gélatine

Gâteau vanille (pour une couronne de diamètre 18cm avec un centre de diamètre 4cm) :

  • 160g de farine
  • 3 œufs (blancs et jaunes séparés)
  • 140g de sucre
  • 1cc d’arôme naturel de vanille
  • 50g de beurre
  • 20cl de crème liquide (allégée)
  • 1 sachet de levure
  • 1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

Gâteau vanille :

Préchauffer le four à 160°C.

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir à température ambiante.

Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à blanchiment.

Ajouter le beurre.

Mélanger la farine avec la levure.

Incorporer en alternance la crème liquide et le mélange farine/levure.

Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement.

Verser dans le moule (ici un cercle de 18cm et un autre de 4cm posé au milieu afin de former une couronne).

Enfourner pour 35min de cuisson.

Laisser totalement refroidir puis démouler.

Couper des tranches de la largeur d’un emporte-pièce.

Avec un emporte-pièce en forme de cœur, découper dans chaque tranche des demi-coeurs.

Mousse de fraise :

Mettre la gélatine à tremper dans l’eau froide.

Chauffer la moitié de la purée de fraise.

Y dissoudre la gélatine ramollie et essorée.

Ajouter le reste de purée et laisser refroidir à température ambiante.

Monter la crème et serrer avec le mélange de sucre et sucre glace en fin.

Incorporer délicatement à la purée de fraises.

Verser dans le moule, bien tapoter pour éliminer les bulles d’air.

Disposer les inserts de gâteau, côté bombé vers l’intérieur du moule.

Bien lisser.

Mettre au congélateur pour une nuit (on peut lester le dessus pour que le gâteau reste bien dans la mousse, j’ai posé un couvercle tupperware dessus avec un accu de froid pour mettre un peu de poids).

Le lendemain, démouler et glacer avec un glaçage miroir.

Laisser décongeler quelques heures au frais et déguster!


Et surtout on pense aux fruits de saison! Profitons des fraises!