Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!!

C’est devenu une habitude, un rendez-vous incontournable dans la région : le festival Mmmh! de Châteauneuf-le-Rouge.

Chaque année, j’attends de voir quelles seront les nouveautés. Quels parrains seront présents, quels chefs viendront cuisiner, quels exposants je vais découvrir. Et chaque année, je repars des étoiles plein les yeux, le sourire aux lèvres d’avoir passé une si belle journée en si belle compagnie.

Je vous raconte? C’est parti!

Côté exposants tout d’abord, nous avions évidemment les vignerons locaux.

On peut ainsi découvrir de nouveaux cépages, de nouvelles saveurs (bon je parle pour vous hein, je ne bois pas d’alcool donc je suis mal placée pour en parler). Mais aussi des bières artisanales et ça c’est chouette, pour varier un peu.

La région ce n’est pas que la vigne, c’est aussi l’huile d’olive. Là encore, on pouvait rencontrer les producteurs et découvrir leurs productions.

Un exposant que j’apprécie particulièrement car j’adore leurs bouteilles (et le contenu), ce sont les vinaigres Le Goût. Ils sont à Aubagne (mais j’ai mon petit fournisseur particulier à Saint Maximin, c’est plus près). Des vinaigres agrémentés de pulpe de fruits, pour varier les plaisirs dans notre salade estivale. Je vous invite vivement à les découvrir!

Il y’avait aussi quelques gourmandises sur les stands…. tout d’abord les calissons de la confiserie d’Entrecasteaux (qui se situe à Aix-en-Provence, comme son nom ne l’indique pas). Des délicieux calissons pour le goûter 😉

Place maintenant aux deux stands sur lesquels je me suis précipitée. Tout d’abord les biscuits de Fanny.

Christelle nous partage ses recettes de biscuits bio, avec ou sans gluten ou lactose, mais surtout des biscuits créés avec le cœur.

Christelle se fournit auprès des meilleurs producteurs locaux pour confectionner ses biscuits dans son petit atelier, notamment auprès de ma productrice d’herbes de Provence préférée, Truc & Co!

J’avoue que j’ai craqué sur un ptit paquet…et que son contenu n’a pas survécu bien longtemps… mais passons au deuxième stand cible!

Maison Naja, dont j’avais eu le privilège de visiter les coulisses, présentait toute sa gamme destinée au grand public.

Maison Naja est forte d’une grande expérience dans le domaine des fruits secs et propose désormais aux particuliers de pouvoir déguster leur gamme. On trouve un peu de tout, pour l’apéro (les noix de cajou à la truffe ou celles au parmesan sont d’une dinguerie!) ou pour le grignotage healthy (des mélanges gagnants et succulents).

Et pour les grands gourmands, toute une série de pâtes à tartiner tellement bonnes qu’on oublierai presque la tranche de pain, on y va direct à la cuillère!

Si vous croisez ces packaging en épicerie fine, n’hésitez pas, foncez!!!

Après l’apéro, on passe à la dégustation???

Au Mmmh!, le principe est simple. On vient, on choisit son (ses) plat(s) et on s’installe pour déguster, dans de grandes tablées à l’ombre des toiles tendues. Ambiance familiale et conviviale garantie.

Et côté choix, on peut dire qu’il y’en a! Pas moins de 8 restaurants éphémères sont installés sur la place du village, avec tout le matériel nécessaire à l’élaboration de mets délicats et raffinés. L’occasion pour tout un chacun de venir déguster les créations de chefs étoilés (ou futurs étoilés), sans passer par la case « restaurant guindé ». Chaque chef proposant 4 plats (en général 2 entrées et 2 plats), je vous laisse compter le nombre de propositions faites… Je vous emmène en ballade gourmande? Prenez votre plateau!

Bon à savoir, cette année, les chefs avaient l’opportunité de cuisiner les fruits et légumes du potager de la commune, tout en bio. Une sacrée initiative du maire, pour approvisionner les cantines des écoles et de la maison de retraite. Des produits au top de leur qualité donc et les participants en ont largement profité 😉

Beaucoup de chefs ont répondu à l’appel pour cette édition du festival, une belle brochette de vestes blanches!

Commençons par le restaurant Bubo avec ses chefs Fabien Torrente et Grégory Goutoulli.

Restaurant bistronomique marseillais, j’ai eu le plaisir de pouvoir découvrir leur saumon gravlax, qui a enchanté mes papilles.

Une fraîcheur incomparable. Comme tout est cuisiné sur place, c’est ultra frais, et surtout réalisé sous nos yeux.

Les chefs sont ainsi totalement accessibles au public et ça, ça change tout! (ptit coucou à Priscilla du blog Fullyfunny)

Autre chef avec Jean-François Bérard de l’Hostellerie Bérard.

Un extrait de ses créations pour l’occasion : Focaccia provençale, pissaladière, jambon cru, roquette et parmesan.

En entrée, on pouvait aussi déguster sa fleur de courgette au pistou de courgette, pourpier d’été et caramel de tomate.

En plat, on pouvait trouver un rouget avec barigoule, artichaut et citron confit.

Chez Mickaël Feval, on pouvait se délecter de plats de poisson.

Comme les croustillants de daurade royale à la coriandre et sa vinaigrette passion.

Du côté de chez Xavier Burelle (qui m’avait séduite avec sa pluma 2 ans auparavant), on pouvait notamment déguster des nouilles et gambas sautées à la sauce d’huître et coriandre.

Je n’ai pas pu tout prendre en photo, trop de choix.Mais une fois le plateau bien rempli, on pouvait s’installer aussi sur des petites tables pour manger debout à l’ombre des arbres.

Et pour épancher la soif, les vins et bière sont vendus au verre…pratique pour tester plusieurs producteurs 😉

On passe au dessert???

C’est une des nouveautés de cette année, des pâtisseries éphémères dressées sur la place.

L’occasion pour nos pâtissiers chouchous de démontrer leurs talents. Commençons par Philippe Segond.

Celui-ci nous a concocté 4 pâtisseries pour l’occasion, dont un mille feuille au praliné nommé Sensation.

Dressé en direct sous nos yeux!

On pouvait aussi déguster une pavlova Sacha, dont la meringue à la vanille et à l’amande accueille une gelée de fruits des bois et une crème fouettée meringuée ainsi que des fruits rouges.

Autre choix avec le Saint Honoré vanille, caramel et chantilly, traditionnel mais tellement bon.

Et pour la fraîcheur, rien de mieux que le Sunrise : sablé breton, crème légère aux fruits de la passion et fruits frais exotiques.

Juste à côté, il y’avait les Bricoleurs de Douceurs.

Je ne vous les présente plus, à force d’en parler (trop) souvent. Là encore, tout était dressé sous nos yeux, à la demande.

Comme cette pavlova créée en collaboration avec Simon Pacary : meringue craquante, brunoise de pêche, nectarine et abricots pochés et une ganache montée verveine. Ou comme ce baba exotique et sa ganache montée vanille.

On pouvait déguster leur fameux cake aux noisettes, tellement gourmand…

Mais j’ai adoré voir le dressage du Saint Honoré.

Avec son croustillant chocolat, son crémeux caramel, un choux croustillant chocolat et une ganache montée Illanka (Valrhona), c’est totalement décadent non?

Bref, levez la main les volontaires pour le déguster!

Passons ensuite chez Laurent Navarro pour les pâtisseries Amandine.

Chez Laurent, on pouvait déguster notamment un baba façon brioche moelleuse imbibée de citron vert, avec une compotée de pêches jaunes, et sur la ganache montée verveine, des lamelles de pêche jaune et des amandes.

Alicia était affairée à préparer les pavlovas.

Imaginez : une meringue vanille yuzu et citron vert garnie d’un confit de fraises des bois avec un tourbillon de chantilly au mascarpone et vanille surmonté de fraises.

Il y’avait également une tarte agrumes et noisettes avec une ganache montée aux noisettes du Piémont renfermant un confit d’agrumes.

Mais mon choix s’est porté sur la tarte pistache framboise ♥

Avec un croustillant pistache, une compotée framboise hibiscus et une ganache montée pistache pour accueillir des pistaches caramélisées et des framboises fraîches, c’était un délice.

Côté sucré, on pouvait aussi compter sur les glaces Casalini.

Plusieurs parfums étaient proposés, difficile de choisir!

Après avoir mangé, passons à la partie découverte culinaire avec les cours à Mastercook9. Trois chefs proposaient des petits cours, le premier était Marc Altenburger, du restaurant Alexandre Mazzia.

Un atelier autour de la framboise qui semblait bien gourmand (je me suis faite discrète pour les photos donc je n’ai pas demandé plus d’info).

Ensuite c’était Julien Vidal, fondatrice de Quosentis, pour un atelier sensoriel.

On passe maintenant à la partie démo dans la cour du château. Cette année, l’animation a été confiée à Priscilla, ici avec Camille Payan (pâtissière du restaurant de Mickaël Feval) et Julie Vidal.

Camille a utilisé les créations de Julie pour réaliser un dessert estival, avec des parfums d’amande et de pamplemousse…

Suivait ensuite Guillaume Lemelle du restaurant Atmosph’R à Aix-en-Provence.

Son dressage était tellement minutieux! Et l’ensemble respirait la fraîcheur! La dégustation était vraiment sympa, j’ai adoré.

On passe à Simon Pacary, du restaurant de Franck Putela, qui nous épate toujours avec ses trompe-l’œil extraordinaires.

Ici il nous a présenté une de ses dernières créations, avec le col tricolore reproduit en meringue ultra fine…

Je suis ensuite partie me promener un petit peu avant de revenir pour la démo de la marraine Christelle Brua.

Une petite démo toute simple (difficile de préparer du sophistiqué en quelques heures à peine, les parrains sont arrivés le matin même) mais Christelle a su distiller ses conseils en répondant aux nombreuses questions du public.

Une séance dédicace était ensuite organisée, j’en ai profité pour apporter le livre de recettes de Christelle et Frédéric. Il comporte désormais les signatures des 2 auteurs.

Venaient ensuite les acteurs de l’Hôtel Byblos de Saint Tropez, Manon Santini et Stéphane Marin.

Ils nous ont préparé un mille feuille très gourmand…

En même temps, quand il y’a du caramel…

Le service du soir a ensuite débuté, on a pu déguster de nouveau les pépites des chefs (il faut bien 2 services pour parvenir à goûter tout ce qui fait envie!) et puis la musique s’est installée et la soirée s’est encore terminée bien tard dans la nuit.

Pour en profiter jusqu’au bout, les chefs se sont vu remettre le traditionnel trophée du festival, souvenir ultime de cette journée riche en émotions.

On se donne rendez-vous l’an prochain??

Publicités