Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Bonjour,

nouvelle immersion pour la Team Gourmande!

Cette fois, nous sommes allées dans le quartier de Saint Barnabé à Marseille pour découvrir un peu plus les douceurs de Vincent Dubreucq.

J’y étais déjà passée l’an dernier à l’occasion, et ses pâtisseries m’ont régalée mais il fallait vraiment revenir pour approfondir la chose 😉

Nous sommes donc arrivées un lundi matin et, pour le coup, nous avons du nous frayer un chemin au milieu des nombreux clients! C’est tellement agréable de voir une belle fréquentation, en général c’est synonyme de qualité 😀

Passons aux choses sérieuses!

Oui je sais, je suis vache de vous balancer ça comme ça. Mais regardez ce feuilletage! C’est la toute dernière nouveauté de Vincent…la pelote!

Imaginez une pâte levée feuilletée roulée et bien garnie…Vincent y a glissé une crème caramel et un praliné amande-noisette maison! C’est juste une dinguerie de gourmandise…

et pour parachever le tout, le feuilletage est saupoudré de caramel en poudre pour caraméliser le dessus. Du coup, ça croque, et puis ça croustille… et puis on se régale ♥

Après le petit déjeuner (ou le goûter hein, la pelote se prête à pas mal de moments gourmands de la journée), on peut passer au dessert… avec un Paris-Brest par exemple non?

La pâte à chou est constellée de noisettes caramélisées pour apporter le croquant gourmand.

Pour la garnir? Une crème mousseline traditionnelle qui cache un coeur coulant de praliné, toujours fait maison bien sûr.

Moi qui ne suis pas fan de crème mousseline, cette version m’a fait changé d’avis! La crème est légère et fine, délicatement parfumée de praliné. En bref, c’est un pur moment de gourmandise 😉

Passons à quelque chose de plus chocolaté…

Voici la Pépite! Et pour le coup, c’est une vraie pépite de gourmandise! Je l’avais déjà testée lors de ma première venue chez Vincent d’ailleurs (moi dingue de chocolat, roooh!). Ce fut donc un réel plaisir de la déguster de nouveau.

Sur le sablé recomposé avec noisette et feuillantine, on trouve un palet de mousse au chocolat noir 66% avec un coeur de fondant au chocolat (non non pas un crémeux, un gâteau fondant! ouiiii!!) C’est super bon! Mais quelques modifications vont bientôt intervenir…chut je ne vous en dit pas plus 😉 et on passe à un classique tellement bien revu.

La tarte au citron meringuée conserve ses classiques, avec une pâte croquante et une crème citron acidulée. Mais elle renferme également un moelleux au citron surmonté d’un confit de citron.

Et cette meringue si joliment pochée, on dirait le tutu d’une danseuse non?

Une autre pâtisserie très en vogue en ce moment c’est le flan.

Bien sûr, celui à la vanille remporte tous les suffrages (ne me demandez pas pourquoi, je n’apprécie pas du tout les flans, mais je n’allais pas vous en priver juste à cause de mes goûts perso hein).

Vincent a préféré une pâte sucrée pour le fond, plutôt qu’une pâte feuilletée. Il en réalise également un au caramel…

Histoire de prolonger la gourmandise, je suis repartie de la boutique avec 2 pâtisseries. Tout d’abord le Kara’Nuts que j’avais déjà pu goûter sous sa forme allongée à l’époque et qui est désormais sous l’apparence d’une tartelette.

Sous ce dôme de glaçage croquant au chocolat au lait se cachent plusieurs trésors gourmands… la pâte sucrée croquante, le croustillant praliné, la noisette entière enrobée de caramel moelleux et surtout cette mousse à la noisette….

Bon, j’avoue que je préférais sa version finger, plus facile à dévorer ♥

Et comme j’aime garder le meilleur pour la fin, voici la deuxième pâtisserie que j’ai rapporté de chez Vincent : l’éclair vanille-pécan.

J’aime tester les choses les plus simples pour me faire un avis fondé sur une pâtisserie. Certains négligent trop facilement les basiques. Là, je dois avouer que j’ai vécu un moment de gourmandise franche et intense. Regardez plutôt.

La pâte à chou est juste parfaitement gonflée, ni sèche ni pâteuse, ni molle. Et cette crème vanillée….il y’avait bien longtemps que je ne m’étais pas autant régalée avec un éclair vanille. Les noix de pécan apportent juste le croquant nécessaire et la vanille nous enrobe le palais. C’est l’éclair PAR-FAIT!

Vous l’aurez compris, coup de coeur absolu pour les produits de Vincent Dubreucq (j’ai aussi rapporté un pain qui est trop bon). Mon seul regret? Habiter si loin… Vincent, Saint Maximin c’est sympa aussi, je suis sûre qu’il y’a un joli local pour s’agrandir ici (message non subliminal). 😀

Vincent Dubreucq, Maître Artisan, 128 Rue Montaigne, Marseille 12ème

Publicités