Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Nouvelle virée pour la Team Gourmande (et oui, nous aussi on fait notre rentrée!).

Nous avons pu découvrir le lieu de production de la Maison Naja, situé aux Pennes-Mirabeau dans les Bouches-du-Rhône.

Un peu d’histoire avant de commencer, celle-ci nous a été comptée par Didier Najarian.

La famille Najarian est installée depuis 1922 dans les environs de Marseille.

Le grand-père de Didier est alors négociant en fruits secs. Ses parents vont ensuite développer le côté torréfaction des fruits secs pour développer l’entreprise.

A la fin des années 90, la famille décide de restructurer totalement l’entreprise afin de valoriser réellement leur savoir-faire. Désormais, la production n’est réalisée qu’à la commande, en petites quantités pour une meilleure qualité. Elle est également uniquement destinée à l’hôtellerie de luxe (environ 85% des hôtels 5 étoiles français se fournissent chez Esprit Gourmand).

L’hôtellerie est le cœur de l’activité, mais une gamme destinée aux professionnels des métiers de bouche a également été créée (souvenez-vous, j’avais déjà croisé Didier au festival Mmmh en 2017)

Le revers de la médaille quand les produits sont bons, c’est que les clients des hôtels, conquis durant leur séjour, veulent les trouver en boutique pour les déguster aussi chez eux… Maison Naja est née de cette volonté de rendre accessible des produits normalement réservés aux pros. Cette fois, les ventes se feront en épiceries fines. Eric, Didier et Catherine font perdurer l’entreprise familiale avec cette volonté permanente de gagner en qualité.

Fin de la parenthèse historique, passons à la visite!

L’entreprise est à taille humaine, environ 40 personnes sont sur le site. Tout est préparé à la commande pour garantir une fraîcheur optimale. En gros, le délai entre la commande et l’expédition tourne entre 24 et 48h maximum. Sachant que beaucoup d’étapes sont entièrement manuelles, je trouve ça juste dingue. Quelle meilleure garantie de qualité pourrait-on avoir?

Les gammes sont communes entre Esprit Gourmand et Maison Naja, même si cette dernière ne propose pour l’instant que les best sellers, avec parfois de nouvelles déclinaisons spéciales. Les procédés de fabrication sont les mêmes, seul le packaging final change. Le client séduit par un produit Esprit Gourmand à son hôtel est donc sûr de retrouver la même qualité chez Maison Naja.

Les fruits bruts sont torréfiés avant de passer à l’étape « cuisine ». Là encore, les quantités peuvent être grandes comme très petites, selon la commande passée.

Arrêt béat devant la turbine où les noisettes du Piémont caramélisaient gentiment.

View this post on Instagram

🌰 Maison Naja 🌰 C'est la rentrée ! On reprend les visites avec @lateamgourmande 😄 On commence fort en gourmandise avec la @maisonnaja et ses noisettes du Piémont caramelisées. On se laisserait facilement hypnotiser par la danse des noisettes dans la turbine 😍 Bon j'ai sursauté en filmant, du caramel brûlant m'a sauté sur la main! C'est risqué d'être gourmande 🤣 Bientôt je vous raconte tout sur le blog 😉 ° ° ° #food #foodblogger #cook #cooking #pastry #pâtisserie #gourmandise #provence #var #delf745 #macuisinegourmande #blogueusedusud #blogueuseduvar #instagood #instafood #instapastry #espritgourmand #maisonnaja #lespennesmirabeau #noisette #piemont #caramel

A post shared by Ma Cuisine Gourmande (@delf745) on

On irait bien les attraper pour les déguster non? Mais ça chauffe pas mal quand même!

On était toutes les 3 hypnotisées devant!

Bon allez, on a pu en croquer quelques unes quand même, mais d’une fournée précédente pour ne pas se brûler 😉

Juste à côté, on a pu voir le robot dédié aux pâtes à tartiner…rempli de billes pour une finesse incomparable de la pâte.

On plongerait bien le doigt dedans non?

Une fois ces gourmandises préparées, il faut les emballer. Là encore, la maison est très pointilleuse et cherche sans cesse la qualité, soit par un laborieux travail de recherche de machines automatiques suffisamment lentes pour respecter le produit (dans un monde où les cadences s’accélèrent au profit du rendement, autant dire que c’est mission quasi impossible), soit par une organisation totalement manuelle qui garantit le moins de casse possible.

La maison s’adapte au client et à sa commande, en fonction de la destination du produit (surtout pour la marque Esprit Gourmand qui peut être utilisée dans les hôtels pour la réception, le petit déjeuner, le bar, le mini-bar des chambres ou encore la cuisine des restaurants.

Les petits pots bien garnis nous ont fait de l’œil!

Surtout quand il y’a du caramel!! (Irrécupérable que voulez-vous!)

L’étiquetage est également manuel, que ce soit sur les pots ou barquettes ou sur les sachets.

D’ailleurs, la poudre d’amande est emballée à la main aussi! (Je voudrais le même bac de poudre dans ma maison, ce serait parfait pour les macarons non?)

La Maison emballe également des produits qu’elle ne fabrique pas, mais ainsi les packagings sont homogènes et l’offre proposée est complète, par souci de praticité pour les hôteliers clients.

Et après l’emballage? La dégustation!!!

Ne croquez pas votre écran, attention c’est tentant!

On commence par le classique : les noisettes du Piémont caramélisées.

Les amandes au fenouil que j’avais goûtées au festival Mmmh!

Moi qui pensais ne pas apprécier le fenouil, jme suis trompée! ♥

Les noix de cajou (j’adooooore la cajou!) à la noix de coco. C’est hypra bon ça!

Et enfin une nouveauté, les amandes au speculoos….une folie!

La gamme Maison Naja permet de retrouver ces délicieux fruits secs dans des packaging sympas. Vous connaissez la cacahuète de Marseille vous? Les meilleures du monde, oui m’sieur-dame!

Alors ces paquets là, par contre, tombez pas dedans hein…addiction assurée!

Quand on ouvre la paquet on est foutu! Et puis, ça disparaît à une vitesse folle!

Les noix de cajou parmesan sont terriblement bonnes, et je vous parle même pas de celles à la truffe de France.

D’ailleurs, j’en avais rapporté du Mmmh!, elles n’ont pas survécu longtemps…

Je vous propose un gros plan sur les cajou au parmesan (ne croquez pas votre écran!).

Ne tendez pas la main non plus, vous ne les choperez pas via le PC. Sinon, en noix de cajou, y’en a aussi au romarin et fleur de sel de Camargue.

Passons maintenant à la partie sucrée (et surtout pâtisserie!)

On pourra trouver des pâtes à tartiner décadentes : noisette et cacao (originale ou intense) et noisette crêpe dentelle (ça croustille!!).

Des pâtes d’oléagineux pratiques pour cuisiner et pâtisser sainement avec de bons produits (la pâte de noix de cajou, faut pas la mettre entre mes mains, carnage obligé).

Une pâte de noisettes grillées (celle-là non plus vaut mieux pas que je l’ouvre avec une cuillère dans la main) ou encore le fameux praliné (qu’on peut retrouver dans le MArseille-Brest des Bricoleurs de Douceurs)!

Attention, photo foodporn!

Surveillez donc bien les rayons de votre petite épicerie fine préférée, et si vous voyez ces packagings, n’hésitez pas! Vous ne serez pas déçus!

Publicités