Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour!

Petite ballade provençale aujourd’hui, gourmande, bien évidemment.

Le festival de la gastronomie fêtait son 25ème anniversaire cette année et pour l’occasion, il a été rebaptisé Mmmh!

Toujours niché au cœur du petit village typiquement provençal de Châteauneuf-le-Rouge, juste à côté d’Aix-en-Provence, ce festival sait nous insuffler ses notes gourmandes et son art de vivre en Provence. C’est un véritable moment de détente nous permettant de découvrir non seulement des producteurs et artisans locaux, mais également de grands chefs cuisiniers et pâtissiers, réunis en un seul endroit sous le signe du partage.

Je vous fais visiter?

Les stands des producteurs du coin (vins, biscuits, huiles d’olive, chocolats, glaces….)

 

Découverte des huiles d’olive d’Alexis Munoz. Ses huiles sont monovariétales et vraiment tranchées niveau goût. La « première récolte » développe un arôme de feuille verte dingue! Je préfère la récolte tardive, plus classique en goût mais bien fruitée.

Des biscuits et macarons de la Maison Tamisier.

Le stand Magimix à côté de la boutique Culinarion (où j’ai bavé sérieusement sur la Gélato Expert et le Juice Expert, pour faire de bons sorbets cet été!).

Toute la journée aussi, des démos du Cook Expert (la star des robots du moment).

Le stand Cristel avec les démos et les nombreuses explications de Christian. (un jour je m’équiperai enfin de ces magnifiques poêles, marre de Tefal et sa durée de vie limitée)

Passons maintenant à la partie gourmande, celle des restaurants éphémères.

Comme nous sommes arrivées tôt (j’ai retrouvé Caroline de Gourmicom sur place, journée entre filles gourmandes), on a pu photographier à loisir avant la foule.

Yannis Lisseri, restaurant La Pointe Noire à Aix

 

Edward Cristaudo, du restaurant W à Annonay en Auvergne.

Son plat phare : Comme un radis sur sa terre. J’ai oublié d’y goûter mais c’était étonnant au visuel.

Glenn Viel, de L’Oustau de Baumanière, avait fait de petites verrines de rouget avec sa socca.

Xavier Burelle, le Mas des Herbes Blanches

Celui qui nous aura séduit avec son plat. Caroline et moi nous sommes régalées de son risotto d’épeautre et pluma à la plancha. Un vrai délice!

Côté dessert, je savais que j’allais me régaler puisque ce sont 2 de mes chouchous du coin.

Philippe Segond, MOF ayant 3 pâtisseries (Venelles, Le Tholonet et Aix en Provence).

J’y ai choisi le Singulier (croustillant aux amandes, purée de framboise et mousse fine à l’huile d’olive AOP du Lubéron). Un entremet très doux, on ne sent pas beaucoup l’huile d’olive. Perso, les morceaux d’amande m’ont un peu gênée, mais je suis difficile là dessus. La mousse très fine se tient bien et le crémeux framboise ramène un peu de peps.

Moment dégustation entre blogueuses…

Toujours côté dessert, le stand de Denis Matyasi, très achalandé en début de journée et quasiment à sec à 17h. Il a eu du succès!

Du coup, j’avais repéré un petit entremet (le Caprice il me semble) mais il n’en restait plus quand nous sommes venues pour le goûter! (snif!). Je me suis rabattue sur le Caraque (ça va, y’a pire comme solution de secours) : vanille chocolat et praliné, c’était parfait!

Je n’ai pas pu goûter aux glaces Emki Pop. Vanessa et Angélique les ont appréciées.

Je voulais absolument retrouver ma gourmandise de l’an dernier, à la Maison du Miel de Trets, avec leurs glaces au lait de riz et miel…une tuerie de dingue (ouais rien que ça!). Je me suis fais plaisir avec 3 boules de glaces! (ben quoi, fallait écouler les tickets) : safran, citron et miel de lavande. Franchement? J’ai kiffé, tout simplement. Une onctuosité de dingue et des saveurs à fond les ballons. Si je pouvais avoir ce genre de texture à la maison! (il me faut une Gelato Expert!!)

Pour faire couler tout ça, un brin d’activité quand-même!

L’ouverture du festival avec tous les chefs, le maire, les parrains et Anne.

On a loupé le début des démos, la honte! Donc on a couru, enfin on s’est dépêchées quoi…

Première démo, celle de Clément Higgins, des Bricoleurs de Douceurs à Marseille, avec Didier Najarian, représentant la marque Esprit Gourmand.

Les petites tartelettes étaient divines (Merci Nathalie pour le croc dans la tienne).

Esprit Gourmand est une entreprise familiale implantée à Marseille depuis 1922, spécialisée dans la sélection et la torréfaction des fruits secs. Leurs pâtes purs oléagineux et leurs pralinés sont utilisés dans les établissements hauts de gamme et par de nombreux professionnels.

Pour l’animation du pôle démo, c’est Elodie Gagnepain qui a assuré plutôt très très bien!!

Suivaient ensuite le duo de choc : Denis Matyasi et Philippe Segond.

Denis nous a présenté sa façon de dresser une tarte aux fruits (magnifique n’est-ce pas?).

Tandis que Philippe nous a longuement expliqué sa passion et ses techniques pendant que son apprenti montait des Saint Honoré individuels. (j’aurai du aller en acheter un après, j’ai aussi oublié ça)

J’ai lâchement abandonné les démos ensuite pour faire 2 choses totalement dingues.

La première, le photocall.

Cette année, un espace photo avait été aménagé pour être pris en photo par un professionnel, avec les chefs sortant de démo.

Le truc de fou car on avait ensuite notre photo imprimée gratuitement sur papier glacé. Si, jvous jure, le truc énorme!

Merci beaucoup aux organisateurs du festival et à la photographe Valérie HAGE pour cette jolie surprise, ça fait de beaux souvenirs.

Nous avons ensuite filé pour attendre les parrains de cette édition.

Pour les 25 ans du festival, les choses n’ont pas été faites à moitié et nous avons eu l’immense honneur de pouvoir côtoyer Christian Le Squer et Philippe Conticini.

Christian Le Squer, chef triplement étoilé, officie au restaurant Le Cinq à Paris. J’ai rencontré une personne calme et souriante, disponible pour discuter longuement.

Philippe Conticini, qu’on ne présente plus, grand pâtissier et grand monsieur. Une personne si généreuse, ça m’a bluffé.

Merci à eux deux d’être venus jusqu’à nous et merci Anne Limbour d’avoir rendu ces rencontres possibles.

Nous sommes ensuite retournées au stand Magimix pour discuter un peu. Pile poil l’heure de goûter un sorbet banane-fraise fait en direct avec le Juice Expert et la Gelato Expert (il me la faut!! moi je radote? si peu!)

Ce fut ensuite l’heure pour Victor Delpierre de créer le cocktail du festival, sous l’oeil attentif des parrains.

Un peu sur les rotules, nous avons patiemment attendu le tirage au sort pour savoir si nous allions remporter un lot de la boutique Culinarion d’Aix.

Bon pas de bol on est rentrées bredouilles.

Et voilà cette journée bien remplie, bien gourmande.

Je vous dit à l’an prochain? J’ai déjà hâte d’y être 😉

Publicités